Le noir, Pourquoi et Comment?!!

Il faut savoir que le noir est très difficile à obtenir, la preuve, vous pouvez croiser deux noirs ensemble, rien ne dit que le résultat sera noir!!!!
Un peu de lecture, qui vous aidera à comprendre la génétique du noir.

Texte de B.F:

FAIRE D’ABORD LA DIFFERENCE ENTRE LE NOIR ET LE NOIR PANGARE :

UN CHEVAL DENOMINE NOIR EST ENTIEREMENT NOIR,

ALORS QUE LE CHEVAL NOIR PANGARE A LE BOUT DU NEZ ROUX (nez de renard) AINSI QUE LES FLANCS (quelquefois le ventre) AUSSI UN PEU ROUX (Quelquefois appelé ventre de biche). Evitez donc de préférence le noir pangaré si l’on veut chercher à obtenir un noir d’encre parfait.

RECHERCHE POUR OBTENIR LA COULEUR NOIRE

Il est des couleurs qu’il est très facile d’obtenir. L’alezan par exemple est obligatoire quand on croise deux alezans.
Pour obtenir du gris, il faut au moins un des deux parents gris, sinon c’est impossible. Par contre quand on parle du noir, cela est très complexe. On peut obtenir du noir par n’importe quels croisements de robes.

Il est donc très difficile de déterminer à coup sûr si en faisant un croisement on obtiendra du noir. Jusqu’à présent cela a souvent été le coup du hasard de la génétique. Maintenant on peut par la production d’une jument ou d’un étalon savoir plus précisément de quels gênes ils sont porteurs. A la base il y a 3 couleurs : le noir, l’alezan et le bai.

QU’EST-CE QUE LE NOIR HOMOZYGOTE ?
Il faut bien comprendre ce que le noir homozygote veut dire. Cela signifie seulement que le cheval noir homozygote ne porte pas le gène alezan et de ce fait il ne peut pas produire de poulain alezan. En fonction de la couleur génétique de l’autre parent, qu’il soit gris, bai, noir, noir pangaré, toutes les autres robes peuvent se rencontrer, mais pas l’alezan.

Une grande idée fausse est que le croisement d’un alezan avec un noir homozygote garantit le noir.
La robe alezane cache le gène bai. Si votre cheval est alezan, les chances sont très fortes qu’il porte le gène bai, comme le bai est une robe très commune chez le PSAR. Aussi jusqu’à présent, il n’y a aucun moyen de tester le gène bai (sauf par le test INRA), mais si votre cheval a un, ou plusieurs parents bais ou gris (le gris cachant aussi bien le gène bai), vous pouvez obtenir un poulain bai dans le croisement Noir Homozygote + Alezan.

QUELLES SONT VOS CHANCES D’OBTENIR UN POULAIN NOIR ?

NOIR HOMOZYGOTE + NOIR HOMOZYGOTE = 100% de poulains noirs homozygotes! Le must pour produire un élevage de noirs!

NOIR HOMOZYGOTE + NOIR HETEROZYGOTE = 100% de poulains noirs. (les chevaux noirs ne portent pas le gène bai, comme il est dominant et sinon ils seraient bais et non noirs), 50% des poulains seront noirs homozygotes, et 50% noirs hétérozygotes. Exemple, Habba Saouda, noire homozygote, et Ibn Laila, noir hétérozygote ont produit une pouliche noire en 2006, Sinoan Safiyah Essuad.

NOIR HETEROZYGOTE + NOIR HETEROZYGOTE : vos chances d’obtenir un poulain alezan sont de 25% et 75% d’obtenir un poulain noir. Exemple Ibn Haakela, noir hétérozygote, et Rouhak, noire hétérozygote, ont produit Sinoan Rabî El Rouhak, alezan!

NOIR HOMOZYGOTE + ALEZAN : les seules robes possibles sont le bai ou le noir. Sauf dans le cas où l’alezan est eeaa : 100% de noir.

NOIR HOMOZYGOTE + BAI : les seules robes possibles sont le bai ou le noir. Sauf si le bai est EEAA ou EaAA : 100% de bai.

NOIR HETEROZYGOTE + BAI : les robes possibles sont le bai, le noir et 25% de chances d’obtenir de l’alezan si le bai porte le gène alezan.
Si le bai est EEAA ou EaAA : 100% de bai.

QUELLES SONT VOS CHANCES D’OBTENIR UN POULAIN NOIR AVEC UNE JUMENT GRISE ?
Comme la plupart des éleveurs de PSAR le savent, les chevaux gris sont nés d’une couleur, qui n’est ni le blanc ni le gris. Ils naissent bais, noirs ou alezans et virent ensuite au gris. Nous savons qu’éventuellement le gène gris peut masquer complètement la couleur de base. La plupart des gens pensent que ce n’est pas important, mais cela l’est si vous souhaitez obtenir de la couleur ou simplement connaître qu’elles sont vos possibilités d’obtenir certaines couleurs.
Par exemple, si vous avez une pouliche alezane devenant grise et plus tard si vous voulez croiser cette pouliche grise, voici ce qu’il va arriver :
Si vous la croisez avec un alezan, le poulain naîtra alezan (couleur de base) et s’il hérite du gène gris de sa mère, il deviendra gris.
Ce sont les seules robes possibles que vous pouvez obtenir en croisant un alezan devenant gris avec un alezan.
D’un autre côté, si vous avez un poulain qui naît noir et qui devient gris (hétérozygote pour le gène gris) et que vous le croisez avec un noir (pour simplifier, nous dirons que l’étalon est noir homozygote), vous aurez un poulain noir avec 50% de chances qu’il vire au gris. Ce sont les seules robes que vous puissiez obtenir. Aussi, cela vous aidera si vous pouvez trouver la couleur de base de votre gris.

LE “BRONZAGE” DES NOIRS
Beaucoup de chevaux noirs paraissent en fait bai brun foncé quand on les mets au soleil. C’est une des raisons pour lesquels les Haras Français ont longtemps écarté la couleur noire de leur signalement. En fait, doivent être désignés “noirs” les chevaux qui sont en fait les vrais noirs et que l’on appelle les “JET BLACK”, c’est-à-dire d’un noir intense avec des reflets bleutés ou violacés, et aussi ceux dont le nez et le tour des yeux n’est pas roux, mais bien noir..
Les chevaux JET BLACK ont la particularité de ne pas bronzer en été ou dès qu’ils sont exposés au soleil.

De même, on a longtemps enregistré les “noirs pangarés” dans la catégorie Bai Brun Foncé car ils ne sont pas rééllement noirs, puisqu’ils présentent de nombreuses parties du corps d’une couleur rousse, notamment au niveau des naseaux (nez de renard), des flancs, du ventre (ventre de biche)…

PARTICULARITES
On a aussi remarqué que les balzanes et les listes en tête sont plus fréquentes chez les alezans que chez les chevaux bais ou noirs. Actuellement, tous les scientifiques qui se sont penchés sur cette question n’ont pas pu donner de réponse quand à leur forme et leur emplacement, par rapport aux parents qui peuvent ne pas en être porteurs sur leur robe.

PREVOIR LA DESCENDANCE
On peut prévoir la couleur de la descendance d’un cheval en tenant compte des lois sur l’hérédité de Mendel.

La 1ère loi dit que le caractère dominant est préféré au récessif par la nature.
La 2ème loi dit que si l’on connaît le génotype des parents, on peut prévoir le caractère de la prochaine génération.
La 3ème loi dit que l’on peut prédire à quoi ressemblera le poulain à naître en tenant compte de plus d’un caractère. Toutefois, plus on prend en compte un grand nombre de caractères, plus le calcul des probabilités est complexe.